Nos actualités
Une journée pas comme les autres #TourdeVendee
Le 6 octobre 2018
Ce matin, au départ du Tour de Vendée, nous avions 206kms à parcourir, une banderole « Bravo Armindo Fonseca », du soleil, de la bonne humeur et l’envie de bien faire. Après 15kms de course, Anthony Delaplace prend le large en compagnie de trois autres coureurs. Pendant ce temps, toujours bien entouré, Armindo profite de ses derniers tours de roues dans le peloton professionnel. À 60kms de l’arrivée, un groupe d’une vingtaine d’unités se détache pour rentrer sur les hommes de tête, Anthony Delaplace rejoint Franck Bonnamour. Après 150kms et pour durcir encore un peu plus la course, la pluie fait son apparition sur les routes du Tour de Vendée. Franck Bonnamour a de bonnes sensations et ressort avec un groupe de sept coureurs. Dans le circuit final, le Lannionais craque un peu et se retrouve distancé des hommes de tête. Il se classe 8ème,  la victoire revient à Nico Denz.

Ce soir, tout le monde s’est réuni autour d’un homme, Armindo Fonseca qui après avoir passé toute sa carrière dans notre formation raccroche le vélo.

Tu vas nous manquer !

Franck Bonnamour (8è) : « J'ai la forme depuis quelque temps, aujourd'hui j'ai pu accrocher le bon wagon. Je suis déçu de craquer dans le dernier tour, j'espérais vraiment faire quelque chose à l'arrivée...»

Anthony Delaplace : « J’ai suivi les coups, je voulais anticiper. Finalement, on se retrouve seulement à quatre à l’avant, ce n’était pas l’idéal. On ne s’est pas enflammé. Au bout de 170 kms, avec la pluie et le mauvais temps j’ai eu un coup de moins bien, je grelottais, je n’avais plus beaucoup d’énergie, j’ai fini un peu comme j’ai pu. Franck a réussi à ressortir avec le groupe de 7, c’était notre meilleure chance. Ça faisait un moment qu’on n’avait pas eu du mauvais temps comme ça, ça ne m’avait pas manqué (rires). »

Armindo Fonseca : « Toute la journée, j’étais partagé entre joie, émotion et nostalgie. J’avais vraiment des sensations moyennes depuis plusieurs semaines dû à de petits problèmes de santé, je suis un peu déçu de ne pas avoir fini en beauté avec l’équipe. Merci à tous pour ces huit saisons.»
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations