Nos actualités
Armindo Fonseca monte sur le podium
Le 24 mars 2018
Forcement, nos coureurs et en particulier Laurent Pichon attendaient la Classic Loire Atlantique avec impatience. L’an passé il s’était imposé après deux derniers kilomètres de folie juste devant le peloton. Encore une fois, la course a tenu ses promesses et les attaques se multiplient toute la journée, à quatre d’abord, puis à deux puis par Laurent Pichon, finalement Rasmus Quaade réalise le coup du kilomètre et s’impose avec quelques secondes d’avance sur le peloton. Armindo Fonseca monte sur la troisième marche du podium, Maxime Daniel est cinquième.

Armindo Fonseca ( 3ème):

« La course était nerveuse toute la journée, il fallait être concentré pour éviter les cassures. Dans le final, on a suivi tous les coups et on a tenté. Pendant le sprint, je savais que Max était dans ma roue, donc j’ai tout donné jusqu'à la ligne en me disant que s’il avait l’opportunité il pourrait me déborder pour aller chercher un beau résultat. Finalement, je suis deuxième du groupe. Ce podium me fait du bien. Ça prouve que je suis toujours là et qu’il faudra compter sur moi pour tout donner sur les prochaines épreuves. Collectivement, on fait une super course, on ne peut rien nous reprocher. »

Maxime Daniel (5ème) :

« Le sprint était un peu désorganisé à cause de plusieurs chutes dans le final, j’ai réussi à retrouver la roue de Fons’ à 300m de la ligne, mais j’étais bloqué contre les barrières et je n’ai pas vraiment pu déclencher. Il y a un peu de frustration de ce côté mais je suis super content qu’Armindo accroche ce podium. Ça fait du bien de voir qu’on peut peser dans le final et qu’on peut aller chercher de belles places. Tous les gars ont fait les efforts pour nous permettre de faire le sprint dans les meilleures conditions, on a une super dynamique et le groupe marche bien. Demain, on va retourner au combat !
Mon club de supporters avait fait le déplacement pour venir m’encourager et encourager l’équipe, ça me booste à 100% pour la suite. »

Yvon Caer - directeur sportif :

« On a essayé de faire la différence par l’avant, mais sans vent c’était compliqué de créer de gros écarts. Laurent a essayé d’attaquer à deux kilomètres, il a eu raison de tenter. Le sprint était un peu brouillon mais les gars s’en sont bien sortis. On a besoin de repasser par des moments comme ça, nos sprinteurs reprennent confiance et c’est important pour l’ensemble du groupe. »

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations