Nos actualités
Clément Russo et les purs sprinteurs #BrusselsCC
Le 1 septembre 2018

Le départ de l'ancien Paris-Brussels était donné ce matin au pied des Arcs du Cinquantenaire, dans la ville Bruxelles. Une échappée part après une vingtaine de kilomètres dans cette semi-classique pour parcourir 201,5 km et 13 monts. Le peloton contrôle l'écart pour une arrivée qui s'annonce au sprint. Quelques coureurs tentent de raviver l'échappée en attaquant...mais l'écart est difficile à creuser. A 14 kilomètres de l'arrivée, trois hommes dont Anthony Turgis sont en tête, mais ce dernier chute sur une ligne blanche de passage piéton. Le peloton a les cartes en main, mais il y a des chutes, des cassures : il faut être vigilant. Brice Feillu et Clément Russo sont bien placés à l'avant du peloton. Clément évite une chute dans la ligne droite du dernier kilomètres et se classe 12ème de la Brussels Cycling Classic 2018.


Clément Russo 


« Ce matin au départ, nous n'avions pas de sprinteurs dans notre liste de départ, comme Bram Welten ou Maxime Daniel. Alors c'était à mon tour de jouer le final ! Une échappée de 6 , puis 5 coureurs ont lancé la course, le peloton a contrôlé, et toute l'équipe a roulé en étant solidaire. Pendant toute la course je suis vraiment resté concentré sur mon placement et après une centaine de kilomètres il fallait que je prenne la roue d'un sprinteur pour être sûr de ne pas être piégé à l'arrière du peloton... alors j'ai pris la roue d'Alexander Kristoff. Je sais que je ne suis pas un pur sprinteur, mais je savais avant le départ que si je me plaçais bien à l'avant du peloton, quitte à prendre un peu de vent je pouvais finir entre la 15ème et 20ème place. Mon défi, c'était de garder sa roue, alors je me suis concentré pour garder cette place toute la course jusqu'aux derniers kilomètres.


Dans la dernière ligne droite il y a une chute quelques mètres devant moi, j'ai pu l'éviter, pour aller disputer le sprint. Au final je passe même Kristoff sur la ligne (rires). Sérieusement c'est anecdotique mais je suis content car c'est mon premier sprint de l'année. Quand on n'est pas le meilleur et qu'il y a un gros plateau de sprinteurs, il faut un brin de chance. Même si je freine un peu à cause de la chute, je n'espérais pas mieux que cette 12ème place !


Ce soir, on dort en Belgique pour aller courir l'Antwerp Port Epic et j'ai vu qu'il y a des chemins de terre...et je suis un cross-man ! Je n'ai pas fait Paris-Roubaix, ni le Tro Bro Leon cette année, j'ai hâte à demain ! »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations