Nos actualités
Dans les temps
Le 10 juin 2018
L'équipe se construit et un nouveau mur porteur s'est érigé lors de ce Critérium du Dauphiné. Après 8 jours de travail, on a vu des coéquipiers se sacrifier, dans le peloton, mais aussi à l’avant de la course pour Warren Barguil... tout en gardant l’esprit d’attaquant, si important dans notre formation. Des automatismes et repères se sont mis encore un peu plus en place lors de chaque étape. La victoire n'est pas au rendez-vous, mais les efforts réalisés sur ce Dauphiné permettront d'appréhender au mieux le Tour de France 2018.

Amaël Moinard :
« Le Dauphiné est toujours une course très dure, mais il faut passer par là pour être performant. Les sept coureurs de l’équipe ont montré de belles choses. On a réussi à bien protéger Warren jusqu’aux pieds des ascensions, tout en pratiquant un cyclisme offensif. Maxime a fait du super boulot dans les cols. L’étape d’hier est vraiment significative, Warren doit encore travailler, mais il a montré toute son envie et sa volonté. C’était constructif, on repart sur de bonnes bases, on sort tous de ce Dauphiné en forme ascendante. »


Sébastien Hinault – directeur sportif :
« C’est un Dauphiné porteur d’espoir pour la grande échéance de juillet.  Les coureurs ont été acteurs de la course, ils ont montré de belles choses. On a un groupe homogène, qui a envie de travailler et de progresser ensemble, il faut que ça continue ! »
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations