Nos actualités
Le prix du monument
Le 13 octobre 2018
Dernier jour de course de la saison 2018, une première pour l’équipe sur ce monument, au départ ce matin, on sentait une saveur particulière dans le paddock des équipes du Tour de Lombardie. Franck Bonnamour, bien en jambes sur la fin de saison, s’offre une belle mais difficile journée à l’avant. Les kilomètres et les difficultés s’enchainent rapidement, l’échappée de 8 perd des unités mais notre lannionnais est en forme, et passe en deuxième position la mythique Madonna del Ghisallo. À partir de là, les hostilités sont lancées dans le groupe des favoris, Franck est repris dans le Sornano, à 50kms de l’arrivée. Dans le peloton, Warren est bien protégé par ses coéquipiers, « dans le mur il lui a manqué un petit peu de force et quelques places, il bascule à 15 secondes du groupe Valverde et doit prendre en charge la poursuite. On a l’impression de se répéter mais il ne lui manquait vraiment pas grand chose » commente notre DS Roger Trehin. Sur la ligne Warren est 26ème. Déçu, forcément, mais les Bretons ont du caractère et se donnent rendez-vous en 2019.

Franck Bonnamour : « C’était une bonne journée, j’ai pris du plaisir à être à l’avant sur ce monument. La foule, sur le bord des routes, c’était incroyable ! Les italiens m’ont encouragé toute la journée. Même sur Paris-Roubaix, je ne me souviens pas avoir vu autant de monde.  Je vais garder en tête l’image du « Muros » comme « ils » l’appellent. Les 2 kilomètres à 15%, je crois que je n’ai jamais fait une bosse aussi difficile. Au sein de l’échappée ça fonctionnait bien ! Avant de me faire reprendre par le peloton j’ai pu aller chercher tous les coups qui partaient alors que je n’ai pas un gabarit de grimpeur…Toute l’année, j’ai été à la recherche de la forme, et je l’ai retrouvée en cette fin de saison. On va bien repartir l’année prochaine. »
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations