Nos actualités
Paris-Nice #2 – Anthony Delaplace : « fallait y aller »
Le 5 mars 2018
Journée relativement calme sur les routes de Paris-Nice pour la seule étape sans point pour le classement de la montagne. Promise aux sprinteurs les attaques se font rares et il faut attendre le kilomètre 100 pour voir un groupe de tête se dégager. A l’avant on retrouve six coureurs, Thomas De Gendt, Manuele Boaro, Tiago Machado, Oliver Naesen, Lars Boom et Anthony Delaplace. Mais les coéquipiers d’Arnaud Démare ne laissent pas filer et le peloton revient à moins de 10 secondes. Boaro et Machado insistent, ils seront repris à 4 kms de la ligne. Les sprinteurs peuvent s’exprimer, Groenewegen s’impose devant Vivani et Greipel. De son côté, Pierre-Luc Périchon poursuit l’aventure avec le maillot à pois.

Anthony Delaplace :
« Je pense que ce matin tous les coureurs ont reçu les mêmes consignes : rester au chaud dans le peloton. C’était quasiment la seule chance pour les sprinteurs, ils n’allaient pas la laisser passer. Pendant deux heures le peloton s’est calé à 32km/h. C’était bizarre, je crois que ça en a énervé quelques uns et c'est probablement ce qui a poussé De Gendt à attaquer. J’étais bien placé et quand j’ai vu les coureurs qui suivaient je me suis dit qu’il fallait y aller. Il y avait de très bons rouleurs avec moi et ça a fait peur au peloton, on avait beau «bourriner», on n’a jamais eu plus de 40 secondes d’avance. Au bout de 20 bornes on s’est relevés, à six c’était intéressant à deux c’était mission quasi impossible. »

Pierre-Luc Périchon :
« Après deux heures de course à un rythme modéré, on a assisté à un bras de fer entre les échappés et les hommes du maillot jaune. Le final était sinueux, j’avais encore les efforts d’hier dans les jambes mais j’ai fait le boulot pour replacer les gars. Avoir le maillot à pois sur ce début de Paris-Nice c’est sympa pour moi, je signe un peu plus d’autographes et prends quelques selfies (rires). »

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations