Les courses
GP de Fourmies
(France)
Le dimanche 2 septembre 2018
Avant-course
Course
Après-course
Comment suivre la course ?

France 3 Picardie

En direct
Les résultats
Classement général
Le résumé

205 kilomètres pour la 86ème édition du Grand Prix de Fourmies support de la 11ème manche de la Coupe de France (la précédente avait été remportée par Pierre-Luc Périchon lors de la Polynormande). Comme chaque année, le Grand Prix de Fourmies est voué à une arrivée au sprint. En prenant « l’échappée du jour » avec Romain Le Roux, l’équipe place une carte à l’avant. Mais les grosses équipes de sprinteurs contrôlent la course. Le peloton avale la dernière échappée du jour à 6kilomètres de l’arrivée Pascal Ackermann l’emporte. Armindo Fonseca géné par une chute à 5 kilomètres de l’arrivée ne peut disputer le sprint. Franck Bonnamour est 27ème.

Yvon Caër – directeur sportif

« On a essayé de prendre la course à l’endroit pour anticiper, Romain Le Roux est donc parti dans l’échappée. Il faut procéder de cette manière-là quand il y a énormément d’équipes de purs sprinteurs, comme aujourd’hui qui sont convaincues que l’arrivée se fera au sprint. Si la météo avait été mauvaise, ça aurait joué en notre faveur. Mais là, il n’y a pas eu du tout de vent pour venir durcir la course. Franck Bonnamour a tenté d’attaquer avec Rui Costa, à au moins deux reprises mais ça n’a pas marché. Il y a un peu de déception mais on a tout tenté avec nos moyens du jour ! »