Les courses
Route d'Occitanie
(France)
Le jeudi 14 juin 2018
Avant-course
Course
Après-course
La course

Après avoir parcouru les routes de l’Auvergne-Rhones-Alpes pendant le Critérium du Dauphiné, notre formation disputera dès jeudi la Route d’Occitanie, anciennement Route du Sud, jusqu’à dimanche. Avec pas moins de six étapes en région Occitanie sur le Tour de France, cette course à étapes est à coup sûr une bonne préparation pour les étapes de montagne, comme en atteste le plateau relevé.

Jeremy Maison :
« C’est une belle course, avec un beau plateau, il y aura de quoi faire, je suis très motivé. J’attends avec impatience le beau temps, car a part à la Marseillaise et au Tour de Provence, j’ai toujours couru sous la pluie (rires). »

Brice Feillu :
« Je sors du Dauphiné, qui est une course exigeante, mais j’avais envie d’enchainer avec la Route Occitanie. J’ai bien récupéré pendant 2 jours, et j’ai envie de faire une belle épreuve. C’est une course que j’apprécie, avec beaucoup de difficultés, l’an passé j’avais terminé 4ème du général, ça donne des idées. »

Roger Tréhin – directeur sportif :
« Elie, Kevin ou Jérémy passent bien la montagne et on compte aussi sur Brice pour l’étape reine de samedi, il faudra voir s’il a bien récupéré depuis le Dauphiné. Les deux premières étapes arriveront certainement au sprint réduit, avec les bosses avant l’arrivée, Maxime Daniel devrait pouvoir s’exprimer. Il n’y a pas vraiment d’étapes plates sur cette compétition et le plateau est relevé avec le Tour de France qui approche, c’est une course exigeante. »

Comment suivre la course ?
En direct
Les résultats

Étape 1

Étape 2

Étape 3

Étape 4

Classement général
Le résumé

Etape 1

Quatre hommes prennent le large dès les premiers kilomètres, leur avance atteint jusqu’à 6 minutes. Les équipes de sprinteurs impriment le rythme en tête de peloton, le quatuor est repris à moins de 20kms de l’arrivée. Plusieurs coureurs tentent leur chance dans les 15 derniers kilomètres ils sont tous repris avant la flamme rouge. Nacer Bouhanni règle le sprint de cette première étape devant Christophe Laporte.

Etape 2

L’échappée du jour est composée de sept hommes, leur écart dépasse rapidement les 4 minutes. La Movistar assure la poursuite, Astana prend ensuite le relais. Tous les hommes de tête sont repris avant la flamme rouge. Clément Venturini remporte la seconde étape devant Nacer Bouhanni. Elie Gesbert prend la 11ème place, il est talonné par Kevin Ledanois qui se classe 12ème.