Les courses
Tour de Bretagne
(France )
Le mercredi 25 avril 2018
Avant-course
Course
Après-course
La course

Repartir du bon pied sur nos terres est l’objectif annoncé avant le départ du Tour de Bretagne. « On va aborder chaque étape comme une classique. Sur les deux premières journées, l’objectif sera de mettre Bram Welten  dans les meilleures dispositions en cas d’arrivée au sprint, ensuite ce sera à celui qui a les meilleures jambes. » explique Roger Tréhin, le directeur sportif.

Romain Le Roux :
« C’est toujours un plaisir pour un Breton de courir sur ses routes. On traverse une période difficile avec l’équipe, mais je sais aussi qu’il y a 5 mois tout pouvait s’arrêter. Alors vous pouvez compter sur moi et sur l’équipe pour tout donner ! »

Bram Welten :
« J’aime courir en Bretagne, surtout quand il fait beau (rires). Je m’étais imposé sur la première étape l’an passé. Aujourd’hui, je cours pour une équipe bretonne, on a besoin de résultats, j’ai forcément envie de faire aussi bien. J’ai coupé quelques jours après Paris-Roubaix, j’espère que les jambes seront bonnes. »

Maxime Bouet :
« J’ai enchainé les pépins depuis le début de la saison. Le Tour du Jura était ma première course depuis mon entorse à la cheville à la Roue Tourangelle. Finalement, je me suis rassuré. Le grand public pense que c’est facile, pour nous, de courir sur une classe 2, mais c’est loin d’être évident, ça court différemment, c’est complètement désorganisé, ça roule fort. Il peut se passer quelque chose à chaque instant et les jeunes n’ont qu’une envie : nous sauter à la gorge.  Ce sera ma première sur le Tour de Bretagne, on va se battre chaque jour pour accrocher une victoire. »

Comment suivre la course ?
En direct
Les résultats

Étape 1

Étape 2

Classement général
Le résumé

Tour de Bretagne #2 😭😭

Après un gros boulot de l’équipe pour revenir sur l’échappée du jour, Bram Welten chute à 1km de l’arrivée, il avait pourtant les bonnes jambes…

Tour de Bretagne #1

Etape nerveuse sur cette première journée du Tour de Bretagne. Trois hommes tentent de prendre le large en début d’étape mais le peloton contrôle, le sprint massif est inévitable. Toute l’équipe se positionne autour de Bram, mais le Néerlandais est pris dans une chute à 200m de la ligne et ne peut disputer le sprint.