Les courses
Tour de la Provence
(France)
Le jeudi 8 février 2018
Avant-course
Course
Après-course
La course

Après l’Etoile de Bessèges, on reste dans le sud de la France avec le Tour de la Provence. C’est la première course de Warren Barguil sous nos couleurs, l’occasion pour lui de nous livrer ses attentes et ambitions.

Warren Barguil :
« Je suis excité à l’idée de disputer ma première course sous les couleurs Fortuneo-Samsic. J’ai travaillé sérieusement cet hiver, j’ai appris à découvrir ma nouvelle équipe et j’ai hâte de nous voir en action. Je n’ai pas d’objectif précis sur cette première épreuve, je veux être aux avants-postes, mais nous aurons aussi d’autres cartes à jouer et si les gars ont besoin de mon aide ils pourront compter sur moi. »

Romain Hardy :
« Je devais débuter la saison au Tour de la Provence mais j’ai finalement fait un remplacement à la Marseillaise, ça m’a donné l’occasion de faire un premier point sur mon état de forme. Les sensations étaient correctes mais j’ai vraiment bossé ces derniers jours pour être le mieux possible sur la Provence. J’ai hâte d’y être, ce sera la première de Warren et je pense qu’on peut faire de belles choses, ça va être intéressant. Je suis très motivé de mettre en pratique les entraînements de l’hiver et montrer nos couleurs. »

Yvon Ledanois, directeur sportif :

La première de Warren Barguil
« Le Tour de la Provence aura une saveur particulière pour Warren : sa première course en France avec le maillot Fortuneo-Samsic. Même s’il ne sera peut-être pas le leader désigné de la course cette semaine, c’est important qu’il prenne ses marques, et qu’il trouve les gars pendant la course. Ça va être intéressant de voir comment l’équipe va se comporter en compétition autour de Warren. Au vu des deux derniers mois, l’intégration a été faite je ne suis pas inquiet de ce coté. C’est le début de quelque chose, à nous d’écrire la suite. »

La première de Kevin Ledanois
« C’est bien sûr un plaisir de travailler avec son fils, mais il me connaît en tant qu’entraîneur et sait qu’il n’aura pas de traitement de faveur, je serai peut-être encore plus exigeant avec lui. On travaille tous dans un intérêt commun : que l’équipe réussisse. »

Comment suivre la course ?

A suivre en direct sur :

Direct velo