Les courses
Tour du Doubs
(France)
Le dimanche 9 septembre 2018
Avant-course
Course
Après-course
La course

Retour en terre victorieuse ce week-end. Pour la 13ème manche de la Coupe de France, l’équipe prendra le départ du Tour du Doubs, dimanche. L’an passé, Romain Hardy s’était imposé en solitaire après avoir rejoint les hommes de tête dans l’ultime descente. Il avait ensuite réussit à sortir de ce groupe pour s’imposer. Dimanche, notre équipe alignera sept coureurs au départ de Morteau, avec Romain Hardy et Elie Gesbert en tête de file.

Romain Hardy :

« Le Tour du Doubs 2017 reste forcément un bon souvenir. Lever les bras, il n’y a rien de mieux dans le vélo. Cette victoire venait récompenser une belle saison 2017. C’est une course qui me convient bien, en trois participations, je fais une fois premier et une fois deuxième. J’ai cette pointe de chance sur le Tour du Doubs mais je ne veux pas me mettre de pression particulière. Si ce n’est pas pour moi, je serai content de faire le job pour mes coéquipiers, on aura une belle équipe.  »

Yvon Ledanois (directeur sportif) :
 » Nous aurons un beau collectif sur ce Tour du Doubs, tous les gars sont motivés : Armindo veut tirer profit de ses dernières courses, Romain est le vainqueur sortant, Elie a montré de belles choses ces dernières semaines… pour ne citer qu’eux. Elie a un vrai rôle à jouer dimanche, il sera notre leader désigné. « 

Comment suivre la course ?

Course commentée en direct sur Direct Vélo 

En direct
Les résultats
Classement général
Le résumé

Ce dimanche, notre équipe était alignée sur la quatorzième manche de la Coupe de France, le Tour du Doubs, épreuve qui avait souri à l’équipe et à Romain Hardy l’an passé.

Pas d’échappée matinale pour notre équipe, nos coureurs restent bien au chaud dans le peloton laissant les hommes d’AG2R et de Direct Energie assurer la poursuite. À 60kms le l’arrivée, le peloton revient sur le groupe de tête. Les attaques fusent et R.Bardet, J.Simon, R.Taaramae, G.Martin et I.Konovalovas en profitent pour s’isoler. Dans le premier groupe Anthony Delaplace roule pour Pierre-Luc Périchon et Maxime Bouet mais les cinq hommes vont se disputer la victoire. Julien Simon s’impose devant Ignatas Konovalovas, Pierre-Luc Périchon se classe neuvième.

Yvon Ledanois – directeur sportif : « Quand on se déplace sur une épreuve c’est pour peser sur la course, aujourd’hui nous n’avions pas les jambes. Les coureurs sont les premiers à être déçu. Sur le papier nous avions une équipe forte et homogène, je pense qu’il y avait mieux à faire mais cela fait partie du sport. »