Nos actualités
Route Adélie – Anthony Delaplace (4e) : « une revanche sur mon début de saison difficile »
Le 30 mars 2018
Ils sont neuf à s'extirper du peloton dans les dix premiers kilomètres, parmi eux on retrouve Anthony Delaplace. Leur avance ne dépassera pas les 3'30, le peloton contrôle. Pourtant il ne reverra pas les hommes de tête qui se disputeront la victoire à six malgré quelques tentatives de contre. Anthony Delaplace se classe 4ème, Maxime Daniel clôt le top 10 suivi d'Armindo Fonseca.

Anthony Delaplace :

« Ce matin au briefing Roger nous avait dit que si cinq ou six coureurs sortaient du peloton, il fallait qu’on y soit, Jérémy, Franck ou moi. J’étais motivé pour faire un résultat aujourd’hui donc je me suis lancé et on s’est retrouvés à neuf. C’est un avantage d’être nombreux, c’est moins dur qu’à quatre ou cinq déjà. On s’est bien entendus toute la journée. A 3 kilomètres de l’arrivée, je ne savais pas encore si on allait aller au bout, je n’y croyais pas parce-que ça revenait vite derrière, on n’avait plus que 1’10 d’avance à 20 kilomètres de l’arrivée. A un tour et demi de l’arrivée, on a accéléré, notre avance est remontée à 1’30 et là je me suis dit que ça pouvait le faire. Toute la journée on a bien géré, quand le peloton revenait, on remettait un coup, quand on a repris 3 minutes on a temporisé… Tout le monde a bien joué le jeu dans l’échappée et c’est certainement pour ça qu’on a résisté. Physiquement je n’étais pas au meilleur de ma forme même si j’avais de bonnes sensations alors j’ai préféré dire à Roger que je serais juste pour jouer la gagne si ça allait au bout. Histoire de ne pas bloquer les gars derrière s’ils voulaient attaquer. Mais je pense que tout le monde était usé. Après 190 kilomètres devant, personne ne peut avoir de jambes exceptionnelles à la fin. Même si les jambes n’étaient pas au top, le mental était là, j’avais à cœur de bien faire aujourd’hui. Je ne suis pas en super forme depuis le début de saison, j’ai été malade sur Paris-Nice, j’ai eu une douleur au mollet et j’avais envie de revanche. Je suis motivé pour mes prochains rendez-vous avec la Sarthe, Paris-Camembert ou le Tro Bro Leon qui sont des courses qui me correspondent bien. »
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations