Nos actualités
TDF #1 – Kevin Ledanois : « C’était grandiose »
Le 7 juillet 2018
Kevin Ledanois aura savouré sa première étape sur le tour de France. En traversant en tête ses routes d'entraînement, il a pu découvrir la ferveur du public du Tour avec deux compagnons d'échappée : Jérôme Cousin, lui aussi vendéen et Yoann Offredo habitué à ces longs rallyes. Mais après 180 kms d'échappée, kevin en a encore sous la pédale et passe en tête le premier grimpeur du Tour, lui assurant à l'avant ne lui suffit pas, il passe en tête le grimpeur du jour et s'offre le maillot à pois. Fernando Gaviria règle le sprint devant Peter Sagan et Marcel Kittel.


Kevin Ledanois : 

" Au briefing on m'avait laissé carte blanche pour être dans l'échappée, ça me tenait à cœur en cette première étape sur mes terres. Mais je ne voulais pas trop me fatiguer pour ça, si je voyais que je ne pouvais pas y être tant pis. J'ai suivi Jérôme Cousin et dans le fictif j'ai demandé à Yoann Offredo s'il était partant pour venir avec nous. On ne s'est pas trop usés, le vent était favorable. Mon objectif était de jouer le grimpeur donc journée réussie. J'ai déjà participé à des courses ASO donc je savais à quoi m'attendre niveau organisation mais voir autant de monde sur les routes, c'était grandiose. C'est comme si on avait un stade de foot rempli tous les 4 kilomètres ! Il n'y a pas une minute sans cri et encouragements, c'est une autre dimension, il faut le vivre pour le comprendre. Sur le podium j'ai savouré mais je ne perds pas de vue mon rôle sur le Tour et le travail que je devrais fournir, le maillot à pois c'est une casquette en plus. "

Yvon Ledanois (directeur sportif) :

" A l'approche du grimpeur, j'ai donné quelques consignes à Kevin mais ça restera entre nous (rires). Il fallait être stratégique et on a été récompensé. C'est facile d'en parler après la course mais rien n'est simple sur le Tour, on sait que tout le monde veut ramener quelque-chose. C'est le premier maillot à pois pour l'équipe sur un Tour de France et c'est à souligner. Quand Kevin m'a dit à l'oreillette qu'il avait passé le grimpeur en tête, il y a eu un peu d'émotion, ça reste un coureur de l'équipe mais c'est aussi mon fils. On était tous super contents dans les voitures, on commence bien le Tour. Il s'en souviendra de cette journée et de celle de demain. Prendre le départ d'une étape de son premier Tour avec un maillot distinctif sur les épaules, ça marque!"

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations