Nos actualités
TDF #5 – Elie Gesbert : « C’était une étape qui me parlait »
Le 11 juillet 2018
Sept coureurs ouvrent la route de la cinquième étape du Tour, dont le régional, Elie Gesbert. Tout ne se passe pas comme prévu à l'avant, notre coureur est victime d'une chute à l'abord de la seconde difficulté du jour et se laisse alors rattraper par le peloton... Pas de blessures graves pour le jeune breton qui termine, au courage, l'étape du jour. Les derniers rescapés de l'échappée sont repris à 12kms. Dans un peloton réduit, Peter Sagan s'impose à Quimper. Warren Barguil arrive dans ce premier groupe d'une trentaine d'unités.

Warren Barguil :

" Je connaissais bien le parcours et je craignais la dernière bosse. Finalement je reste dans le premier groupe et c'est là l'essentiel, même si j'aurais préféré faire mieux. Je me rends compte aujourd'hui combien le Tour du Finistère a servi à aborder cette étape. J'étais vigilant et vu comment ça roulait, ça veut dire que les jambes vont bien, je me rassure. Avec tout ce public au bord des routes c'était génial, j'ai adoré. J'ai pu profité même si ça roulait vite. J'ai reconnu le circuit de Mûr-de-Bretagne, c'est une montée très sèche, j'espère qu'on sera à l'avant demain. Personnellement ce n'est pas l'étape qui me convient le mieux mais on ne sait jamais. "
Elie Gesbert :

" Je prends la première échappée, c'était dans les consignes de course, on voulait mettre quelqu'un devant. C'était une étape qui me parlait... On s'est retrouvés à sept devant, le peloton ne nous a jamais laissé beaucoup d'avance. A l'approche de la seconde difficulté, en descente, ma chaîne a sauté, ça a bloqué le dérailleur et j'ai perdu le contrôle. Je suis parti dans le fossé mais heureusement plus de peur que de mal, ça arrive. "

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations