Nos actualités
Yvon Ledanois : « Très satisfait du comportement de l’équipe » #Limousin 4
Le 18 août 2018

L'équipe a tout tenté pour essayer de gagner la course. Dès le départ Franck Bonnamour part dans l'échappée ce qui permet à l'équipe de garder des forces dans le peloton. A 9 kilomètres de l'arrivée, alors que les hommes de tête sont repris, l'équipe impose un gros rythme dans la bosse du circuit final, vent de face ; le peloton éclate.


Elie Gesbert – 10ème du classement général, meilleur jeune


« On avait prévu d'attaquer dans la bosse à 9 kilomètres de l'arrivée, c'était notre stratégie et on s'y est tenu. Le but c'était d'éviter une arrivée au sprint qui fige le classement général et où nous avions peu de chances de gagner. Toute l'équipe a fait un énorme boulot pour me lancer dans la bosse. Dans un premier temps tout le monde était « intoxiqué », nous avions vent de face. Il y avait ensuite une longue descente, on était trois coureurs devant...on était forcément désavantagés face à un peloton qui faisait "boule". Si on était sortis avec 1 ou 2 coureurs de plus, on aurait pu faire le poids.


Je sors de ce Tour du Limousin Nouvelle Aquitaine avec encore un peu plus d'expérience. Je progresse sur beaucoup de choses au fil des courses : le placement, la concentration. On dirait peut-être pas comme ça mais ça demande énormément de concentration de jouer un classement général, il faut toujours être présent. Je remercie tous mes coéquipiers qui ont fait un boulot énorme pendant quatre jours...pour moi. Des fois c'est même presque gênant. T'as peur de ne pas être à la hauteur. Mais c'est ce qui m'a donné de la force, qui m'a donné envie d'en remettre dans le final. Tu te dis que tes copains ont tout mis pour toi, faut assurer derrière et être à 200 %. Ce Tour du Limousin va me servir pour l'Avenir, j'apprends plein de choses. »


Yvon Ledanois – directeur sportif


« Je suis très satisfait du comportement de l'équipe sur ce Tour du Limousin : tout le monde a donné de sa personne. Concernant le résultat sportif, on a vraiment tenté de renverser le classement, on a pas à rougir de ce qu'on a fait. L'idée c'était de durcir la course. Faire 10ème du classement général en suivant les autres ça ne nous intéresse pas. Il faut prendre des risques, quitte à parfois terminer plus loin. Si tu ne joues pas, tu gagnes pas. Quand on voit qu'Elie est repris à 2,5 kilomètres de l'arrivée, on se dit qu'il y aurait eu quelque chose à faire si, Lilian Calmejane par exemple était parti avec lui à ce moment-là. Mais bon, on ne refait pas la course ! En tout cas, j'ai dit aux gars, c'est en courant comme ça qu'on va aller gagner des courses. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations